PNRL

Parc naturel régional de Lorraine decor

Ramsar

Côté nature > Le patrimoine naturel du Parc > Ramsar

Deux zones Ramsar sur le territoire du Parc

Ramsar est une convention internationale de protection des zones humides qui marque la reconnaissance de la grande richesse naturelle des sites et leur biodiversité. Ramsar équivaut à un classement UNESCO. Ce sont près de 2 000 sites qui dans le monde figurent sur la liste Ramsar. Parmi eux : l'atol Aldabra des Seychelles, la réserve nationale du Sichuan en Chine, la partie haute du Mississipi aux Etats-Unis, ou plus près de nous les marais salants de Guérande, la petite Camargue ou encore la Baie du Mont Saint Michel.

Sur le territoire du Parc, deux sites sont classés: les étangs de la Petite Woëvre et l'éco-complexe humide regroupant les étangs de Lindre, ainsi que les massifs forestiers et les prairies autour de l'étang. Le PnrL est d'ailleurs le seul Parc de France comptant deux zones Ramsar.

Etangs de la Petite Woëvre

Désignation : 5 avril 1991.

Superficie : 5 800 ha.

Localisation : à 30 km au sud-ouest de Metz, dans le département de la Meuse.

Autres protections : site inscrit, site Natura 2000, parc naturel régional.

La dépression de la Woëvre est constituée par des argiles et des marnes. Les étangs de la petite Woëvre ont été créés par les moines dès le Moyen-Age afin d'assainir les marécages et de produire du poisson. Les étangs et mares sont entrelacés de forêts, pâturages, prairies humides, étendues de roseaux et terres cultivées. Une grande diversité d'oiseaux fréquente le site tout au long de l'année pour la reproduction, la migration et l'hivernage. On peut également y apercevoir le chat forestier, espèce protégée au niveau national, ainsi que de fortes populations de Triton crêté et de Rainette verte.

Les activités humaines portent essentiellement sur la pêche avec le maintien d'une pisciculture traditionnelle extensive très importante. On pratique dans les environs l'agriculture, la chasse et la pêche de loisirs. Une grande fête du poisson est organisée chaque automne dans la commune de Lachaussée.

La principale menace qui pèse sur le site et ses alentours est la mise en culture des prairies. Le drainage entraîne la disparition des prairies humides et des espèces qui y vivent. La pollution par les engrais et les pesticides dégrade la qualité des eaux. La perte de tranquillité du site représente un autre danger. En effet, la quiétude est indispensable pour la conservation de certaines espèces comme la Grue cendrée ou le Butor étoilé.

Néanmoins, différentes mesures pour préserver le site sont mises en place : fauches tardives, convention de gestion, conseil aux propriétaires, création de mares et de haies, réflexions sur l'agriculture et le développement durable, contrats CTE et CAD…

En novembre 2009, le secteur de Lachaussée a été classé Réserve Naturelle Régionale, gérée par le Conservatoire des Sites Lorrains. Le grand Étang regorge dans ses eaux d'herbiers, nénuphars et de plancton végétal et animal. l'espace aquatique et la ceinture végétale permettent ainsi l'épanouissement d'espèces d'amphibiens comme la Rainette verte et le Triton crêté. La faune abrite également une grande variété de libellules et de papillons.

Points d'information et d'accueil :

-          Domaine du vieux Moulin, Lachaussée, tel : 03.29.89.36.02

-          Conservatoire des Sites Lorrains, antenne de Meuse, tel : 03.83.80.70.80

-          Mairie de Lachaussée, tel : 03.29.89.37.69

-          Parc naturel régional de Lorraine, abbaye des Prémontrés, Pont-à-Mousson, tel : 03.83.81.67.67, www.pnr-lorraine.com

 

Etangs du Lindre

Désignation : 2 février 2003.

Superficie : 5 308 ha.

Localisation : à 40 km de Metz en Moselle.

Autres protections : site Natura 2000, Parc naturel régional.

 

Ce site naturel est exceptionnel par la diversité de ses milieux : étangs peu profonds, roselières, ruisseaux, mares, prairies, pâtures, haies et bosquets, terres cultivées et, sur plus de la moitié de sa surface, forêts.

 

La richesse écologique du lieu tient aussi à la flore et à la faune qu'on y rencontre. On y trouve une des plus belles populations européennes de chat forestier. Des milliers d'oiseaux fréquentent le site tout au long de l'année pour la reproduction, la migration et l'hivernage : environ 120 espèces nicheuses et plus de 250 espèces observables… Chaque été, des milliers de canards trouvent refuge sur les étangs.

 

l'homme a occupé cette région marécageuse dès le néolithique, attiré par la présence du sel dans la Vallée de la Seille. La création de l'étang de Lindre, dont l'origine remonterait au XIIème siècle, avait pour vocation principale d'alimenter les populations en poissons et gibier d'eau.

 

Aujourd'hui, l'exploitation piscicole extensive de l'étang se poursuit (carpe commune, brochet, sandre, gardon, tanche…) et d'autres activités comme l'élevage, la culture céréalière et la production de bois d'oeuvre sont pratiquées. Cette présence est un atout indéniable pour maintenir un équilibre entre l'entretien de ces milieux naturels et leur exploitation. Par ailleurs, les activités touristiques et de découverte de la nature se développent.

 

s'il n'y a pas de menaces directes qui pèsent sur le site, il convient toutefois de veiller à la fréquentation touristique afin d'en préserver la tranquillité. Le défaut d'entretien de certains milieux, l'évolution des paysages, le drainage et l'utilisation toujours plus importante des produits chimiques sont également à surveiller. Des travaux expérimentaux de mises en assec et de régulation des niveaux d'eau sont en cours.

 

Points d'information et d'accueil :

-          Domaine de Lindre, Lindre-basse, tél. : 03 87 86 90 04, www.domainedelindre.com

-          Mairie de Lindre-basse, tél. : 03 87 86 06 80

-          Parc naturel régional de Lorraine, abbaye des Prémontrés, Pont-à-Mousson,

tél. : 03 83 81 67 67, www.pnr-lorraine.com

 

Pour en savoir plus sur Ramsar : Le site officiel