PNRL

Parc naturel régional de Lorraine decor

Les étangs

Le patrimoine naturel du Parc > Les paysages > Les étangs

Les étangs

Les zones humides constituent l'un des patrimoines naturels emblématiques du Parc naturel régional de Lorraine. l'eau, omniprésente, a dessiné des paysages uniques. Les étangs et lacs, parsemés sur le territoire comme autant de miroirs, d'occasions de détente et d'activités sportives.

 

La présence d'un sous-sol imperméable a favorisé la création d'étangs historiques comme ceux de Lachaussée et de Lindre par exemple. d'autres sont plus contemporains, tel le Lac de Madine lequel permet l'alimentation en eau potable des 200 000 habitants de la ville de Metz et de son agglomération.

 

Ce sous-sol favorise également les prairies et boisements humides comme la forêt de la Reine parsemée de nombreux étangs et de mares.

Les zones humides sont des richesses naturelles qui nous rendent des services gratuitement : épuration des eaux, régulation des inondations, soutien d'étiage, réservoir de vie. Malheureusement elles sont souvent mal considérées.

 

Le territoire du Parc compte environ 160 étangs de 1 ha à plus de 1100 ha, dont certains sont des lieux privilégiés pour les sports de nature et les loisirs, pour l'observation de la nature, pour la pêche…

Sport, nautisme et observations naturalistes

 

Au coeur du Parc, dans sa partie Ouest, le lac de Madine accueille une base nautique qui permet de goûter aux joies de la navigation à bord de Catamaran, planche à voile, canoë, barque, bateau pédalier… Le lac de Madine est aussi le paradis des pêcheurs… et des amoureux de la nature (à lien vers la fiche Sitlor de Madine)

Dans la partie Est du Parc, on trouve également la base nautique du Lac Vert à Mittersheim et celle de Gondrexange qui proposent, tout au long de l'année, des activités de voile, canoë, planche à voile… (à lien vers la fiche Sitlor du Lac Vert)

Pour en savoir plus sur les activités  nautiques sur le Parc : à lien vers la fiche « sports de nature » Sitlor

Les étangs du territoire du Parc sont également des lieux privilégiés pour partir à la découverte d'une nature exceptionnelle.

La zone élargie des étangs de Lachaussée bénéficie depuis novembre 2009 du classement en Réserve Naturelle Régionale (R.N.R.). Avec une superficie totale avoisinant les 608 ha, la R.N.R. de Lachaussée représente la plus grande des six réserves labellisées aujourd'hui en Lorraine par le Conseil Régional.

 

Situé sur le département de la Meuse, et plus particulièrement dans la région de la « Petite Woëvre », ce territoire trouve sa richesse dans la mosaïque d'habitats qui le constitue : étangs, mares, zones forestières, zones agricoles… mais également par la surface représentative et l'état de conservation de l'ensemble de cet écosystème. Ainsi, de nombreuses espèces patrimoniales y ont trouvé refuge.

Bénéficiant également depuis 1991 du label international RAMSAR, la R.N.R. de Lachaussée constitue un site privilégié pour la nidification, l'hivernage et les haltes migratoires de nombreuses espèces d'oiseaux, comme le Milan Royal, le Butor étoilé et la Grue cendrée.

 

Egalement labellisé site RAMSAR, l'étang du Lindre est situé sur la partie Est du Parc, aux portes du Pays du Saulnois et du Pays des Etangs. c'est un site fréquenté tout au long de l'année par des milliers d'oiseaux, migrateurs et sédentaires. Espace Naturel Sensible, c'est un cadre idyllique pour l'observation ornithologique. (pour en savoir plus : lien vers la page RAMSAR).

La faune et la flore des étangs

 

Sur chaque étang on peut distinguer différents milieux qui abritent une flore et une faune spécifiques. Ainsi, grâce à des programmes d'inventaires spécifiques, ont été identifiées sur ces étangs plus de 170 espèces végétales, telles que pour les vases exondées, la Laîche de bohème, les Elatines (à trois étamines, à 6 étamines et verticillée), la Limoselle aquatique, la Potentille couchée…

Parmi les hydrophytes on pourra trouver, particulièrement dans les roselières ou dans les fossés tranquilles, de nombreux potamots (16 espèces) dont les rares Potamots graminées, à feuilles aiguës, des Alpes, de nombreuses Renoncules aquatiques dont les rares Renoncules de Baudot et de Rion, le Faux nénuphar, les étonnants Utriculaires ou encore la rare Petite naïade.

Dans ce cortège, 246 espèces d'algues sont dénombrées avec tous leurs effets bénéfiques ou catastrophiques.

Enfin pour les hélophytes dominées par les Roseaux et les Massettes, on pourra trouver la remarquable Grande Douve, le Séneçon des marais, la Germandrée des marais et le Troscart des marais dans les zones pâturées, le Jonc des chaisiers glauque et le Jonc fleuri ou encore le rare Plantain d'eau à feuilles de graminée.