PNRL

Parc naturel régional de Lorraine decor

Contribution au maintien et au développement de la biodiversité

Le Parc > Missions > Grand Projet n°1 > Contribution au maintien et au développement de la biodiversité

Contribution au maintien et au développement de la biodiversité

Il y a de cela près de 40 ans, notre territoire a été labellisé Parc naturel régional grâce à la qualité de sa biodiversité et de ses paysages.

A l'aube de la sixième grande extinction des espèces, 2010 devait être l'année de la fin de l'érosion de la biodiversité. Malheureusement, elle ne le fut pas. Néanmoins, une prise de conscience collective s'opère et les prémices de nouveaux modes de penser et d'agir prennent peu à peu corps et s'enracinent sur notre territoire.

Aujourd'hui, un des principaux enjeux du Parc de Lorraine est de maintenir voire de développer la biodiversité de son territoire tout en y favorisant les activités humaines.

Objectifs

Le Parc a décidé de s'engager dans la préservation de la biodiversité de son territoire. Il faut entendre par biodiversité, ou diversité biologique, la diversité de toutes les formes du vivant, c'est-à-dire la totalité des gènes, des espèces, des écosystèmes, des paysages et de leurs interactions.

La biodiversité forme l'essentiel des potentialités du territoire à valoriser et à développer durablement. En effet, sans la diversité des paysages, sans milieu naturel, pas de tourisme durable, sans vie et sans eau dans nos sols pas d'agriculture de plein champ, mais une agriculture intensive dominée par les engrais et pesticides qui dégraderont nos ressources naturelles. Or, comme partout en France et à travers le monde, la biodiversité du Parc naturel régional de Lorraine continue à s'éroder. c'est pourquoi le Parc s'est engagé fortement dans sa préservation.

Descriptif

La stratégie du Parc se concentre autour de 3 axes pour préserver sa biodiversité.

  • d'une part, la poursuite de l'acquisition et du suivi des connaissances nécessaires à la compréhension du fonctionnement des écosystèmes et des espèces et ce afin de mieux gérer et protéger ces ressources.
  • d'autre part, puisqu'on ne protège que ce que l'on connaît bien, le Parc communique et transfère  les connaissances acquises tant aux communes qu'aux habitants et acteurs du territoire.
  • Enfin, la mise en oeuvre, avec le territoire, de la préservation de tous les patrimoines naturels et paysagers.

Quelques exemples d'actions menées

l'atlas communal (état des lieux de la faune et de la flore présents sur un territoire communal), qui est mis à la disposition des communes, permet de les sensibiliser, ainsi que les habitants du Parc, à la biodiversité.    

La mise en oeuvre de Mesures Agri-Environnementales permettant aux exploitants de conserver de bonnes pratiques de gestion, liant économie et protection de la biodiversité, en particulier en faveur des prairies. Depuis 1999 le Syndicat Mixte du PnrL travaille à la connaissance et la préservation des prairies de son territoire. Ce sont ainsi plus de 3 000 ha qui ont pu être conservés grâce à des Mesures Agri-Environnementales. Depuis 2007, le Syndicat Mixte du Parc a mobilisé plus de 4 M€ de crédits publics au profit du territoire pour le maintien d'une agriculture durable. Pour mettre à l'honneur ces prairies et leurs exploitants, le Syndicat Mixte a participé en 2011, pour la deuxième année consécutive, au concours national des prairies fleuries. Ce concours récompense le meilleur équilibre entre valeurs agricole et écologique obtenu par les agriculteurs candidats. Les prairies de fauche et les pâturages riches en espèces sont ainsi distingués. c'est d'ailleurs dans ce cadre que le Syndicat Mixte a pris l'initiative de valoriser en partenariat avec un confiturier de Montdidier des produits issus de la transformation du foin de ces prairies : gelée, sirop…

 

Une des actions phare du Syndicat Mixte du Parc synthétisant ses missions de connaissance, de sensibilisation et de protection est sans conteste la mise en oeuvre de Natura 2000. Cet outil de gestion durable du territoire permet le maintien voire l'amélioration des habitats et d'espèces d'intérêt européen. Il permet également la réalisation d'actions transversales menées autour de l'eau, en particulier s'agissant de la gestion et la restauration des cours d'eau et des zones humides.

Témoignages

Monsieur Brasseur, maire de Géville

« l'étang communal de la chapelle de Gévaux sur les côtes de Meuse se mourrait petit à petit par l'envahissement des saules et des roseaux. Grâce au Parc et son soutien technique et financier nous avons pu, par des travaux de renaturation refaire vivre cet espace tant pour sa biodiversité que pour le plaisir retrouvé d'aller s'y promener à nouveau. La reconnaissance de notre implication avec le Parc dans cette action, s'est traduite par notre nomination aux Trophées de l'eau 2010 de l'agence de l'eau Rhin-Meuse. Cela a été pour nous une grande récompense… »

 

Claude VAUTRIN, éleveur à St Médard

Le PnrL : Les éleveurs participent à la valorisation du patrimoine naturel du Parc. Qu'en pensez-vous ?

M. VAUTRIN : Bien entendu, pour conserver une biodiversité il faut une agriculture modérée. Mais c'est difficile quand l'intérêt pour l'herbe est minimisé. Aujourd'hui les mesures agro-environnementales redonnent une valeur économique à l'herbe et cela nous soutient pour assurer la sauvegarde des prairies. c'est bien grâce au Parc que j'ai pu les mettre en oeuvre sur mon exploitation. Cet appui du Parc m'a permis à la fois de valoriser la biodiversité des prairies et d'obtenir un soutien économique.

Contact

Laurent GODÉ : laurent.gode@pnr-lorraine.com